Focus : DP 11 Red evolution

Lorsque DP Motorsport nous sert une nouvelle réalisation, on y regarde à deux fois… Les dernières tentatives de backdating n’étaient pas des plus heureuses. Mais lorsque le tuner allemand se sert dans son patrimoine et revisite les effets de style qu’il signait dans les années 80, on est attentifs…

Texte de Josué Chevrel

Au risque de nous répéter lourde-ment, replaçons les protagonistes dans leur contexte : Ekkehard Zimmermann et sa société DP Motorsport ne sont pas ce qu’on appellerait des lapins de trois semaines. Dès le milieu des années 70, DP Motorsport collabore avec Kremer et développe la carrosserie de la 935 K3. Résultat : une victoire absolue aux 24 Heures du Mans 1979 !

En parallèle de la compétition, DP Motorsport est un tuner respecté dans les années 80 au même titre que des B&B ou Gemballa, et le seul de la clique qui ait la légitimité pour proposer des conversions “style 935” pour la route. Il crée plus tard la DP44 Cargo, sorte de break de chasse sur base 924 et 944 qui lui vaudra le respect de ses pairs. Les années passant (et la 935 ayant terminé sa carrière sportive), l’euphorie autour des élucubrations DP s’était un peu émoussée, mais la société est toujours en place et reprendrait même du poil de la bête. Parce qu’elle mise aujourd’hui sur son patrimoine, et remet au goût du jour ses designs vintage…

C’est ainsi qu’est née la “dp11 Red Evolution”, sur la base d’une 911 Type G. Sous la peinture Gards Red (référence Porsche 80K) se cachent une multitude d’éléments en composite qui font tomber le poids total de l’engin à 940 kg à vide. (…)

Pour lire la suite de l’article, achetez en ligne votre magazine Speedster n°39 en version numérique ou en version papier sur hommell-magazines.com